Un petit pas suffit

Un petit pas suffit

Qu’il est bon de s’inspirer au quotidien, tant à travers les livres, les gens que l’on côtoie et les réseaux sociaux, même! Ces gens qui semblent suivre le flow et dessiner leur vie dans une telle aisance qu’elle puisse être enviable. Comme s’il en avait toujours été ainsi. Toutefois, récent ou lointain, c’est un changement qui fut à la base de cette vie qu’ils se sont dessinés. Comment faire, comment l’atteindre pour, nous aussi, dessiner notre vie?

Commençons par un pas de recul, pour comprendre le mécanisme du changement. Le changement, est ici et maintenant, et n’est qu’à un pas de vous. Facile à dire? Oui et non. La difficulté dans le changement, lorsque l’on commence à prendre conscience que l’on peut tous, dessiner sa vie, est ce premier pas. Gros ou petit, il n’a pas d’importance. Mais c’est ce pas qui crée le mouvement vers le changement. Qui amorce le second pas, poursuivant ainsi le mouvement, laissant la volonté se gonfler de confiance, d’assurance et de fierté.

 

Rien n’a besoin d’être parfait pour faire ce pas de départ. Qu’il s’agisse de commencer une activité physique, amorcer la méditation, acheter local.

Le changement commence par cette première marche que vous ferez, alors que la température est douteuse. Votre premier pas sera alors de mettre vos souliers et de franchir la porte. Une fois dehors, le mouvement s’enchaîne, tant qu’à être sortie, vous amorcerez votre promenade aisément.

Le changement, ce sont ces cinq minutes de méditation que vous ferez, alors que votre mental ne saura pas se taire une seconde. Cette méditation qui sera parfaitement imparfaite, à laquelle suivra une pratique régulière.

 

C’est ce premier pas que vous ferez, résistant à l’achat d’un vêtement quelconque une grande chaîne. Après tout, la parcelle de bonheur ressentie sera éphémère, vous en êtes consciente. S’enchaînera moins d’achats, mais des achats plus précieux, ceux qui créent du bonheur à tous les jours où ces vêtements seront portés.

Le pas de recul est aussi important. Il vous permet de fermer doucement les yeux et d’imaginer ce que vous souhaitez créer. À quoi ressemblerait ma vie si je la dessinais? Peut-être serait-elle légèrement ou complètement différente. Ça importe peu. Ce qui importe c’est de faire un pas à la fois, pour amorcer et créer le mouvement du changement. Et que, pas à pas, vous dessinerez la vie de vos rêves. Doucement, à votre rythme, car rien ne presse. Vous avez tout le temps. Après tout, un éléphant se mange une bouchée à la fois. Ici, maintenant, offrez-vous ce tout petit pas derrière, pour mieux créer ce que vous souhaitez voir devant. La vie est si belle et douce, lorsqu’on la dessine à son image.

Un désir profond d’aller quelque part, bien souvent sans connaître la destination de ce lieu, qui de dessinera au fil de vos pas. C’est ce qui créera le premier pas, celui que vous attendiez peut-être. Un seul pas suffit, pour faire les premiers traits qui dessineront une vie qui vous ressemble. Quel sera ce premier pas, pour devenir créatrice de votre vie?

 


Tania Boucher