Entrevue fondatrice Julie Rochefort

Entrevue Fondatrice Julie Rochefort

Bienvenue à ericlatour.com

 

Introduction: C’est une entreprise florissante qui vient d’ici, mais qui a un rayonnement international. La fondatrice Julie Rochefort a eu un coup de cœur pour le vieux Saint-Jean-sur-Richelieu pour y établir son entreprise Message Factory.

 

Q: C’est quoi l’histoire de Message Factory?

Message Factory a commencé en 2005 l’autre côté de la rivière à Iberville. À ce moment-là, j’étais une nouvelle maman avec un 2e bébé. Je me disais alors qu’on passe la moitié de notre temps au travail et que c’est donc important de trouver quelque chose qu’on aime comme boulot.  Moi, je suis celle de ma famille qui pense qu’on vient au monde pour faire quelque chose de spécial, qu’on peut rendre le monde meilleur chacun à sa façon. Un de mes talents à moi, c’est l’écriture…écrire des messages pour inspirer les gens à aller au bout de leurs rêves.

 

Donc, je me suis dit, si je créais une compagnie où les gens se mettaient tous ensemble et utilisaient leurs talents uniques pour faire une différence? La terre s’en porterait beaucoup mieux. Donc c’est comme ça que Message Factory a débuté. Je ne désirais pas vraiment faire des vêtements, mais comme je ne suis pas une chanteuse et que je n’ai pas beaucoup de talent dans le chant, j’ai choisi d’écrire des messages inspirants que nous allions imprimer sur des vêtements.  Parce que les vêtements, soit qu’on les porte pour montrer qui on est, ou pour exprimer ce qu’on est. Donc, mettre un message sur un vêtement ça prenait tout son sens pour ceux qui veulent exprimer leur personnalité ainsi que leurs valeurs.

 

Q : Pendant plusieurs années les femmes se plaignaient de ne pouvoir s’habiller localement à Saint-Jean et on remarque maintenant de plus en plus qu’elles se rendent à des boutiques comme la vôtre dans le vieux Saint-Jean pour faire leurs achats?

 En effet, il y a maintenant sur la rue Richelieu des boutiques pour femmes intéressantes où s’habiller.  Chez nous, les femmes peuvent entre autres s’acheter des vêtements fabriqués localement au Québec.

 

Q: Connaissiez-vous l’industrie de la mode au départ?

J’ai appris sur le tas en 1992 avec Magique Society une compagnie que j’avais créée avec mon frère où on vendait partout au Canada et aux É.-U. des t-shirts imprimés.

En 2002, nous avons pris des chemins différents mon frère et moi je suis revenue à la base de ce pour quoi on avait parti cette compagnie. Je me suis dit qu’on doit pouvoir faire une différence dans le monde et aussi faire de l’argent?! Alors c’est ce que j’ai fait!  Je dessine et fabrique au Québec des vêtements qui sont tous faits de matières biologiques ou recyclées. Parce que si mon message est à propos de la vie;  il faut la protéger… cette cohérence entre les matières et mes messages est importante pour moi. 

 

Q: Le nom Message Factory, se dit bien dans les 2 langues est-ce que cela vous aide dans de la prospection à l’étranger?

 Oui, mais peu importe ou je me trouve, je le prononce avec l’accent français, car le français c’est ma langue, notre langue… c’est qui je suis et même aux États-Unis nous vendons nos vêtements avec autant de français que d’anglais dans les messages.

 

Q : À quoi sert votre boutique de Saint-Jean?

La boutique nous permet d’avoir le pouls des clientes. Nous y vendons évidemment toutes nos collections. Elle sert aussi de bureaux administratifs et pour la distribution et l’expédition de nos vêtements. Nos vêtements sont fabriqués à Montréal pour la plupart et un peu dans la Beauce et c’est notre équipe qui s’occupe de superviser la coupe, la confection …etc.

Nous choisissons nos tissus écologiques un peu partout au Québec.  La plupart sont tricotés à Montréal et nous importons aussi certains tissus recyclés d’Italie ou d’ailleurs dans le monde. Une fois les produits confectionnés ils sont rapatriés à nos bureaux à Saint-Jean-sur-Richelieu et ils sont ensuite expédiés chez plus de 200 détaillants chaque saison.

 

Q : Plus de 200 détaillants, vous avez une belle progression?

 

Tout à fait et nous augmentons chaque année. Quand j’ai commencé il y a 15 ans les gens trouvaient important les aspects bio et recyclé.  Nous avons surfé sur cette vague pendant un moment et cela c’est comme estomper malheureusement avec l’arrivée fast-fashion… Moi j’ai continué d’y croire, car c’était une question de survie pour notre planète. Aujourd’hui les gens achètent le look en premier, mais ils sont de plus en plus conscients de l’impact écologique. Lorsqu’ils réalisent que leur robe est faite de coton biologique et est fabriquée au Québec ou au Canada alors là, ils sont fiers de leur choix.

 La croissance du « fabriqué localement » et du « soyez local » est maintenant beaucoup plus qu’une tendance et ça prend un sens, peu importe si vous habitez à Saint-Jean, au Québec ou au Canada.

 

Q: Et le commerce en ligne?

 Depuis 2016, nous sommes officiellement notre plus grand client, nos ventes en ligne ne cessent de croitre d’année en année.

 

Q : On entend souvent dire que dans le domaine de la mode les gens se tournent vers l’Asie pour la fabrication, peu de gens comme vous prenez racines ici pour la fabrication et visiblement il y a une clientèle pour cela?

 

Oui et c’est possible à un prix abordable. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, acheter local n’est pas toujours plus cher. J’essaie de diffuser le message : au même prix ou même pour quelques dollars de plus, essayons d’acheter un produit fait au Québec ou au Canada! Faire ce choix a un impact économique et écologique super important!

 

Julie Rochefort, merci beaucoup et bonne chance pour la suite!

 

 

Message Factory