Le bonheur dans les petits riens

Le bonheur dans les petits riens

La pensée positive, les messages joyeux sur des tasses, des fichiers téléchargeables, des vêtements, est-ce que ces pratiques peuvent réellement augmenter notre niveau de bonheur?

Les scientifiques ont établi que notre cerveau se penche plus aisément vers le négatif que le positif[i]. Concrètement, ça veut dire que l’on se souvient plus facilement des expériences douloureuses que des expériences agréables. Ou encore, que dans nos relations proches, il faut généralement compter plus d’interactions positives pour compenser une interaction négative, dans un ratio de 5 pour 1.

Pensez-y un instant. À la fin de votre journée, avez-vous tendance à penser aux cinquante petits riens qui ont bien été, ou à la chose que nous n’avez pas fait sur votre liste, ou à l’événement qui s’est mal passé?

 C’est comme si le cerveau agissait comme un aimant aux expériences négatives, et que les expériences positives coulaient comme de l’eau sur les plumes d’un canard.

Décourageant? Non, puisqu’il y a des solutions pour rétablir l’équilibre et faire en sorte que les expériences positives s’accumulent en mémoire plutôt que de glisser le temps d’un instant.

 

Transformer les faits en expériences positives

Un compliment reçu, une pile de factures payées sur votre liste de choses à faire, sont des faits ordinaires et modestes, mais réels, qui peuvent faire la différence si vous en prenez conscience. Ce sont des éléments positives, qui peuvent vous ouvrir à la sensation positive qu’ils vous inspirent. Le but ici n’est pas uniquement de savoir que quelque chose de positif s’est produit, mais bien de le ressentir. Faire en sorte que vous soyez touchée par une émotion positive, c’est faire en sorte que ce moment compte pour vous. Joie, fierté, reconnaissance, amour, etc. Énoncer quelques-uns de ces petits bonheurs avant de vous endormir, alors que votre cerveau est particulièrement réceptif aux apprentissages, est une bonne façon.

S’imprégner plus longuement

Les petits bonheurs sont souvent bien modestes et c’est correct ainsi. Une façon de les goûter davantage est de prolonger l’instant. C'est-à-dire, plutôt que de se distraire rapidement vers autre chose, de prolonger le moment de dix, vingt, trente secondes même, question de vous absorber dans l’expérience positive. Plus elle se prolonge dans votre conscience, plus elle est stimulante d’un point de vue émotionnel. Et plus elle laissera sa trace en votre mémoire!

Servez-vous de vos sens

Nous sommes dotés de cinq merveilleux sens pour nous aider à ressentir les expériences. Que ressentez-vous lorsque vous vivez de petits bonheurs? Le réconfort d’une douce chaleur comme celle ressentir lorsque vous buvez un chocolat chaud? La sensation que votre plexus solaire se détend, s’illumine? Le sourire qui monte aux lèvres en lisant une pensée inspirante? Il y a différentes façons de ressentir ce que vos sens captent de façon à rendre l’expérience positive plus mémorable. Sans pression, amusez-vous, simplement à explorer, découvrir, varier celles-ci!

 

Je vous invite donc, la prochaine fois que vous prenez conscience du bonheur dans les petits riens, de penser à ces mots que vous venez de lire. De faire pause, l’espace d’un instant, afin de ressentir ce que ce message joyeux sur votre chandail vous fait ressentir. Ou de quelle façon celui-ci peut guider votre journée. De goûter différemment votre thé, alors qu’il est agrémenté d’une citation inspirante sur votre tasse. Je parie que votre journée n’en sera que meilleure, remplie de ces petits riens qui peuvent changer votre vie.

 ______________________

[1] Baumeister, R., E. Bratlavsky, C. Finkenauer et K. Vohs. 2001. «Bad is stronger than good». Review of general psychology 5; 323-370.

Tania Boucher